Avec l’été qui arrive, les soldes qui sont dans 1 mois, nombreux d’entre nous sont tentés par l’envie de refaire notre garde-robe. Cependant, l’industrie textile peut être une industrie très polluante. La fast fashion a la vie dure, mais si l’on souhaite adopter des comportements plus écoresponsables il est important de s’orienter vers la slow fashion. Mais alors comment passer de la fast fashion à la slow fashion ? Quelles différences ? Quels choix faire ? On vous explique tout !

Quelles différences entre fast fashion et slow fashion ?

Fast Fashion Tout d’abord, qu’entend-on par fast fashion ? Le terme “fast fashion” signifie en français “mode rapide”. Il s’agit donc d’une production à grandes échelles avec un changement de collection très régulier au fil des saisons et des tendances. Le business model des marques de fast fashion repose sur un renouvellement constant des collections, de nombreuses fois par an et le plus rapidement possible. En ce sens, les marques de fast fashion sont capables de proposer des prix défiant toute concurrence : entre 3 et 15 € pour un T-shirt, par exemple, ou encore des chaussures à moins de 20 € la paire. Pour proposer des prix aussi imbattables, on se doute bien que les conditions de production reflètent un manque d’éthique tant au niveau des conditions de travail, des salaires, mais aussi en terme de respect de l’environnement. 

De plus, de nombreuses marques mettent en place des stratégies de communication très agressive pour susciter d’avantage l’envie et le désir auprès de leur client et les inciter fortement à renouveler leur garde-robe tous les mois, à chaque nouvelle collection présente dans leur catalogue. Influencés par ce marketing omniprésent et séduit par l’idée d’avoir régulièrement de nouveaux produits et d’en avoir toujours plus, nous nourrissons implicitement le phénomène de fast fashion. 
C’est donc cette surconsommation qui pose un problème dans la fast fashion : on achète, on se lasse car de nouvelles tendances apparaissent, on stocke ou on jette ce qu’on vient tout juste d’acheter, on achète de nouveau et la boucle recommence. 

Mais alors qu’est-ce que la slow fashion ?

Slow FashionEn opposition à la fast fashion, la slow fashion signifie “mode lente”. C’est un terme que l’on entend de plus en plus et qui regroupe les entreprises et marques textiles qui produisent des vêtements intemporels qui traversent les saisons. Fini donc les changements de collections à outrance et bonjour aux vêtements qui durent au fil des saisons. Le but étant de consommer moins mais mieux. L’industrie de la slow fashion se différencie dans sa manière de produire. Elle a pour principe de bannir la surproduction au profit d’une production responsable. Le business model des marques de slow fashion se base donc sur le modèle du commerce équitable : respectueux du droit de l’homme et de l’environnement. De même, ce mouvement qui promeut une fabrication de vêtements, dans le respect de l’environnement, des travailleurs et des animaux, privilégie la qualité du vêtement et non la quantité produite.
La slow fashion peut donc être associée aisément à la mode éco-responsable. 

Comment passer de la fast fashion à la slow fashion ?

Pour passer de la fast fashion à la slow fashion, la première étape est de faire le tri de notre penderie / placard / armoire. Cette étape est primordiale dans le processus de transition car elle permet de prendre conscience de ce qu’on a, de ce qu’on porte au quotidien et surtout de ce qu’on ne porte pas. C’est dingue le nombre de vêtements que l’on entasse dans nos armoires et que l’on a porté qu’une ou deux fois en 3 ans… 

Ensuite, vient l’étape fatidique du choix des nouveaux vêtements. Il existe différentes façons de consommer une mode plus responsable, en voici quelques-unes. Vous pouvez privilégier une façon plutôt qu’une autre, mais dans tous les cas, si vous achetez selon l’un des critères suivants, vous pouvez dire que vous consommez de manière responsable. 

Les critères à prendre en compte pour la slow fashion sont donc  :

  • l’origine du produit / le savoir-faire : made in France
  • le choix des matières : l’utilisation de matières recyclées / écologiques
  • la production locale et le respect des conditions de travail des salariés

Fast fashion vs Slow fashion

La slow fashion en entreprise :

En tant qu’entreprise aussi, vous pouvez choisir d’opter pour l’alternative slow fashion lorsqu’il s’agit d’habiller vos collaborateurs.

1. État des lieux de l’existant 

Avant toute chose et notamment pour éviter un rachat inutile qui conduirait à une surconsommation, il est important de solliciter vos collaborateurs afin de connaître les besoins de chacun et de s’assurer de l’état du textile actuel. C’est une étape importante pour l’entreprise car elle permet d’évaluer le besoin imminent et d’identifier le besoin futur. Cette étape va donc fortement influencer votre réflexion et vous orienter vers le choix le plus judicieux lors de votre sélection de produits textiles.
C’est également l’occasion d’échanger avec vos collaborateurs pour avoir leur ressenti par rapport au produit mais aussi pour connaître ce qu’ils souhaitent ou non avoir par la suite. En prenant ce temps, vous impliquez le collaborateur dans la démarche. 

2. Le choix 

La slow fashion est un moyen pour l’entreprise d’avoir un produit qui dure dans le temps. 

Ainsi, il est important de se poser plusieurs questions avant de choisir son textile : 

  • Quel est le besoin ? (en fonction de la saison, de l’activité de l’entreprise, …)
  • Quel est le budget ? 
  • Combien de fois le vêtement va t il être porté ? 
  • Quel sera l’usage du vêtement ? (outil de travail, cadeau d’entreprise, spécifique pour un événement, …)
  • Quelles sont les caractéristiques particulières que doit avoir le vêtement ? (solidité, ample, près du corps, sans manche, manche longue, épaisseur du textile, …) 

Au delà de ces questions pratiques, s’orienter vers la slow fashion va également permettre à l’entreprise de véhiculer une certaine image de marque. Cela va passer par des choix plus généraux qui concernent : 

  • la localisation de la production des éléments textiles
  • les conditions de travail des salariés
  • les matières premières utilisées (naturelles ou recyclées)

Voici quelques exemples de vêtements issus de la slow fashion que vous pouvez retrouver dans le catalogue KouadriCOM :

Sources :

https://www.wedressfair.fr/blog/c-est-quoi-la-slow-fashion

https://enmodenaturel.com/adopter-slow-fashion/

http://www.happynewgreen.com/cest-quoi-la-mode-durable/

https://thelma-rose.com/blogs/mag/slow-fashion-definition-engagements-enjeux

Les commentaires sont fermés.